Paris, entre chien et loup

Quand le jour cède le pas à la nuit, cet intervalle qu’on dit entre chien et loup, est-ce la nuit qui tombe ou le jour qui se retire ?

À Paris, on dit que c’est l’heure bleue, à Québec, on appelle ce moment la brunante.

La photo, deux fois la même, avec seulement une modification de la balance des blancs en postproduction.
Telle quelle, c’est la brunante, corrigée, c’est l’heure bleue.


Photo : Paris, avec la tour Eiffel qui éclaire la nuit, novembre 2017

(Et petit clin d’oeil à Cécile Camatte : même sujet, même débat, presque simultanément).

5 réflexions sur “Paris, entre chien et loup

  1. C’est vrai qu’on dit parfois « à la brunante » au Québec… Mais en fait, on dit souvent aussi, comme à Paris, « l’heure bleue ». Cela étant dit, j’aime les deux photos, avec une préférence peut-être pour l’ambrée. Quant au moment de la journée en tant que tel, pour autant que je ne sois pas au volant d’un véhicule, je le trouve souvent « au boutte », « capotant », pour ne pas dire « écoeurant »… ;o)
    Écoeurant◆[Québec] [Familier] Très bien, très bon. Un film écœurant qu’il faut absolument voir. Son père est vraiment écœurant : il lui a prêté la voiture.
    Et tant qu’à y être, v’là une petite anecdote… J’ai déjà dit d’une pâtisserie à Paris, en la regardant dans le présentoir, qu’elle avait l’air écoeurante. La boulangère m’a entendue. Imagine un peu sa tête. On a expliqué, bien sûr.
    Sur ce, bonne fin de dimanche Philippe!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s