Comme nous sommes

Comme nous sommes aujourd’hui. Meurtris. Usés. Rouillés.

L’avenir semblait radieux, pourtant, le monde une promesse.

Et si le monde nous a été livré, nous avons vu son vrai visage. Un monde impitoyable, où on ne retient pas les coups.

Notre jeunesse a passé. Le temps a laissé ses marques. Nos blessures sont nombreuses, profondes, mais nous nous dressons encore. Meurtris, oui. Usés, certes. Sonnés, peut-être, mais prêts à en découdre. Encore debout, et pour l’heure, invaincus.