Le grand braquage

Pardonne ma faute : elle est grande ! (Psaumes — 25, 11)

La nouvelle civilisation intelligente fabrique des crises à répétition tandis que des astronautes voyagent vers des constellations inconnues. La vie sur Mars est hors limites, mais ils verront bientôt des pyramides se dresser aux confins de la Voie lactée.
Des géologues, prisonniers sur la Lune, interrogent le Très-Haut dans une boule de cristal. Ils lui demandent ce qu’il y a qui survit quand on devient poussière. Que devient le savoir ? Est-ce que l’âme existe et flotte-t-elle libre et sans visage, ou tout ceci n’est-il qu’un mensonge de plus ?
Nous voilà devenus extraterrestres, insensibles à la vie. Nos cerveaux stériles ne conçoivent que le mal, et l’exploitation de nos connaissances a tué la planète bleue. Nous-mêmes sommes des morts en sursis. Y a-t-il seulement encore une sentinelle qui veille sur nous à l’aube de notre disparition ?

Licence Creative Commons

3 réflexions sur “Le grand braquage

  1. L’infiniment grand, l’infiniment petit. Tout est relatif ? Qui sommes nous ? rien… poussière…
    Dans un univers, dans une énorme boule qui elle aussi est infinie et nous emprisonne. On voudrait s’échapper mais on est prisonnier des cinglés qui cherchent à découvrir le mystère. Il me plait à rêver que finalement nous sommes des pions vivants dans un énorme jeux et que nous sommes manipulés. Par qui ou quoi, enfin ? Ils doivent bien rigoler ceux là.
    Merci pour ton écrit qui laisse à penser.

  2. Quand nous étions petits, les planètes de notre imaginaire étaient rouges. Puis nous avons grandi et la nôtre a pris une apparence bleue.
    Bleu de l’eau, bleu du ciel reflété dans l’eau. Mais bientôt et plus ça va, immondices, boues et misères drainés par les grands fleuves…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s