The blues and the abstract truth

abstraction

Une photo par jour : #161
Cette photo est un accident. Elle s’est glissée entre deux clichés, et j’imagine que mon doigt a appuyé sur l’obturateur alors que je déplaçait l’appareil. pourtant, en la regardant, elle m’a touché et m’a immédiatement remis en tête ce magnifique album d’Oliver Nelson, The blues and the abstract truth.

Le jazz, parce qu’il est le plus souvent improvisé, est fait d’accidents, et ces accidents font la magie de cette musique.
Cette photo est un accident ; cette photo, pour moi, c’est du jazz.

Pour la photo :
Licence Creative Commons

8 réflexions sur “The blues and the abstract truth

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s