Une soirée entre amis : chronique des temps modernes

Imaginez-vous la scène : un soir de la semaine, vous décidez de retrouver des amis dans un lieu familier. Rien n’est prévu, mais vous savez qu’en général ils trainent par là. Vous poussez la porte, il y a du monde, et vous apercevez tout de suite des visages connus. Vous voici bientôt attablé avec Pierre, qui vous parle de sa journée, et Christian, qui vous montre ses dernières photos de famille. Florence était en train de vous dire quelque chose, mais elle disparait soudain, et à sa place, un type, au demeurant sympathique, engage la conversation avec vous. Très vite, il vous précise qu’avant d’aller plus loin, il a besoin de vos coordonnées bancaires. Du côté de Pierre, qui est assis à votre droite, un brouhaha monte : un attroupement s’est formé sans que vous vous en rendiez compte, et chacun maintenant semble avoir son mot à dire sur votre discussion. Le ton est vif et les insultes fusent. Les plus virulents, étrangement, portent des masques et refusent de dire leurs noms. Pierre voudrait mettre fin à l’échange, mais rien n’y fait. Vous décidez de changer de table et alors que vous reprenez votre discussion là où vous l’aviez laissée, un type surgit qui vous insulte avant de disparaitre aussitôt. Sans plus de manière, une jeune femme s’assoit à votre gauche et vous demande si vous accepteriez de lui accorder 5 minutes pour évaluer votre expérience client concernant la boisson que vous aviez commandée en arrivant. Il suffit de répondre à quelques questions, et si elle note vos nom, prénom et adresse mail, elle vous assure que votre anonymat sera préservé.
Vous vous tournez vers vos amis. « La prochaine fois, vous leur dites, choisissons un lieu moins fréquenté. » « Google+ ? » propose Pierre, sans conviction. « Twitter ? », tente Christian.
« En tout cas, plus Facebook », dites-vous, et vous sortez sans prendre la peine de dire au revoir.


Photo : à la santé du fantôme, Londres, un soir d’octobre 2014.

3 réflexions sur “Une soirée entre amis : chronique des temps modernes

  1. je reconnais la photo, que j’avais aimée à l’époque… du moins, je crois qu’il s’agit de la même…
    quant à cet endroit dont tu parles, je continuerai d’éviter avec plus de détermination encore…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s