Chandler par Manguel

Howard Hawks tournait d’après le célèbre roman de Chandler, Le Grand Sommeil, quand il se rendit compte qu’il avait besoin de se faire expliquer une part essentielle de l’intrigue. Il envoya un câble à Chandler pour lui demander qui avait en réalité tué le chauffeur qu’on retrouver dans une limousine sous dix pieds d’eau, au bout du quai. Chandler parcourut son roman, réfléchi, et câbla en retour : « Je ne sais pas. »



Extrait de Petites histoires de la littérature américaine, racontées par Alberto Manguel, et traduite par Christine Le Bœuf. Dessin de couverture, Jacques de Loustal (éditions Actes Sud, 1999 — ouvrage hors commerce)

Une réflexion sur “Chandler par Manguel

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.