Clap de fin

autoportrait au miroir

Un autoportrait réalisé à l’aide d’un abat-jour en métal poli, une façon comme une autre de mettre un point final à ce projet photo, à la fois clin d’œil et mise en abyme : je me photographie photographiant à travers un miroir déformant…

Il y a une éternité en temps internet, deux ans en temps humain, j’avais choisi un habillage extrêmement sobre pour ce blog, qui ne supportait aucune image. L’idée était de me concentrer uniquement sur le texte. Ma pratique de la photo se résumait à mon iPhone, mais j’y prenais beaucoup de plaisir, comme je prenais beaucoup de plaisir à regarder les livres de grands photographes qui sont dans ma bibliothèque. Saul Leiter, Robert Frank, Bettina Rheims ou William Klein me touchaient particulièrement.
L’idée m’est venue d’écrire des textes, introspectifs ou de fictions, en partant de photos piochées dans ces livres. En y réfléchissant plus avant, je trouvais l’idée un peu vaine, et fus bientôt convaincu qu’un tel projet ne pouvait se faire qu’en collaboration étroite avec un photographe, à moins de réaliser moi-même les photos.
Aussi, je décidais d’acheter mon premier « vrai » appareil photo, un Sony DSC-RX100. Je pris des cours, lu beaucoup et me lançais enfin dans ce projet 365, convaincu que cela m’obligerait à progresser !
Un an après, quel bilan tirer ? Je ne sais pas si je suis un meilleur photographe, mais je sais en revanche que la photographie m’est devenue aussi indispensable que l’écriture, et j’ai toujours avec moi, dans ma poche ou dans mon sac, mon petit Sony, comme j’ai depuis tant d’années un carnet et un stylo.
D’un point de vue technique, je sais aujourd’hui utiliser la plupart des réglages que propose un appareil, et je ne recadre plus que très rarement mes photos en postproduction. J’ai acquis les bases et mon regard s’est affûté. Je ne suis qu’au début de mon apprentissage, mais cette expérience m’a permis de me jeter à l’eau et d’apprendre à nager.
Vos encouragements, vos remarques, vos visites régulières m’ont aidé à réfléchir à mon travail, à progresser, et beaucoup des photos publiées ici au fil des jours, je ne les publierais plus aujourd’hui.

Je suis soulagé d’en avoir enfin fini avec ce projet 365, et il n’a pas été tous les jours facile de trouver la motivation pour continuer, mais pour autant, je suis heureux de l’avoir fait, et je conseille à quiconque en aurait l’envie de se lancer : le jeu en vaut vraiment la peine !

Une photo par jour : 365/365

Licence Creative Commons

31 réflexions sur “Clap de fin

  1. Milles bravos à toi ! Trés beau parcours qui nous enchantait chaque jour ! J’espere que nous aurons encore l’occasion de te lire tes textes… et tes photos 😉
    Encore chapeau bas !

    1. Je compte bien continuer à publier des textes et des photos 😉
      Et un merci tout particulier à toi, qui le premier m’a donné l’envie de faire ce projet, à la suite du tien.

  2. Bravo, très beau parcours, et une addiction artistique développée en plus au final: idéal pour nous qui sommes désormais aussi addict à tes duos!!!! 😉 😀 Toute plaisanterie idiote mise à part, quel courage d’avoir osé un 365, c’est un projet lourd; je n’ai pas eu le courage de le faire,et ne m’en sens d’ailleurs toujours pas capable!!! Bon, et bien sur ce, je suis très curieuse de découvrir ce que cette expérience et cette « après-expérience » va désormais nous offrir… je le redis, car c’est vrai, je trouve que l’aboutissement d’un projet est toujours aussi, quelques temps plus tard, le moment de la découverte. Qu’est ce qui a éclos en nous sans que nous nous en soyons rendu compte? Belle journée à toi, et félicitations.

  3. Félicitations pour ce parcours et ton assiduité! J’admire les personnes qui se lancent dans ce genre de projet parce que personnellement, je m’en sens incapable… malgré le fait que la photo fasse de plus en plus partie de ma vie.
    Bonne journée! 😉

    1. Merci ! Mais tu sais, sans le suivi quotidien et les encouragements des autres bloggeurs, je n’y serais sans doute pas parvenu. Alors merci à toi et à tous ceux qui passez par là régulièrement.

      1. Mais avec plaisir!
        J’imagine que le soutien des autres a dû aider à garder ta motivation… tout comme j’imagine la satisfaction qu’on peut retirer d’aller jusqu’au bout de son projet 🙂

  4. Fin de journée… je trouve cette dernière photo, enfin, dernière du projet 365… Bravo, Philippe, je devine votre soulagement d’être parvenu au bout ! Je me demandais quelle serait the last one… Eh bien, contente de faire connaissance par le biais du miroir, même déformant 😉 Bonne continuation à vous, pour d’autres aventures, que je me régalerai de partager avec vous dans d’autres commentaires… A bientôt !

    1. La dernière n’est pas du jour, mais c’est un clin d’oeil, une manière de boucler la boucle… En m’exposant cette fois directement.
      Merci pour tous ces encouragements…

  5. J’ai pris le train en retard, le temps a donc passé, et si vite! Bravo pour la rigueur, l’aboutissement très inspirant, le suivi, et merci pour les belles images, ce qu’elles ont amené au quotidien. Merci, et bonne continuation!

  6. J’avoue n’en avoir pas vu 365 (mais celle d’un « gravatar » sur mon blog aujourd’hui.

    Les projets d’un an (comme un blog quotidien, par exemple) sont une contrainte et une liberté : un chemin tracé qu’il suffit (!) de suivre.

    Pour la mise en abyme du dernier jour, on pourrait la pousser en voyant la photo sur l’écran de télé dans le fond… Mais ce sera sans doute pour une prochaine fois !

    1. Une contrainte et une liberté, je suis entièrement d’accord avec ça. Je n’avais pas pensé à la télé et les possibilités infinies de reflets…

  7. Mais, mais …. il faut refaire un 365 , continuer le projet (même en l’appelant autrement).
    Bravo d’avoir tenu ce projet ci jusqu’au bout.
    Permet moi de te citer « je sais en revanche que la photographie m’est devenue aussi indispensable que l’écriture »
    On a parfois ce besoin viscéral pour vivre, s’exprimer. Et concernant la photographie, je ne sais pas si elle doit s’apprendre vraiment.
    Tout d’abord la photographie c’est l’ oeil et surtout ton âme, ce que tu ressens. Peut importe l’outil que tu utilises pour la prendre (appareil de poche bon marché, téléphone, vieux truc, gros machin dernier cri …), cela, on s’en tape.
    Connais tu cette « maxime  » d’Ansel Adam ?
    >> un appareil photo n’a jamais fait une grande image, pas plus qu’une machine à écrire n’a fait un grand roman.
    un lien intéressant : http://www.kenrockwell.com/tech/notcamera-fr.htm
    Orgueilleusement, j’aimerais que tu continues la photo.
    Et si tu ne le fais plus … bonne route 😀

    1. Non, pas de nouveau projet 365, celui-là faisait partie intégrante de mon apprentissage de la photo, qui se poursuit autrement. Mais le blog existait avant le projet, et continue après !
      Merci pour les encouragements, la citation et le lien !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s