Antoine Volodine — Les filles de Monroe (Seuil)

Un futur indéterminé, une ambiance post-apocalyptique (ou post-exotique, pour reprendre le néologisme forgé par Volodine), quelque part entre les écrits de Philip K. Dick et le cinéma de Tarkowski. Un récit tout à la fois drôle, hypnotique, angoissant et paranoïaque, où des morts-vivants et des policiers schizophrènes affrontent des guerrières surentrainées venues d’un monde parallèle, envoyées ici par un certain Monroe pour rétablir l’ordre au sein du Parti.On rit beaucoup ici avec Volodine, jusqu’à se rendre compte que c’est de nous-mêmes que l’on rit, tant ce monde triste et gris qui nous est décrit n’est peut-être que le reflet déformé du nôtre, une réalité en passe d’advenir que nous feignons de ne pas voir.


Antoine Volodine — Les filles de Monroe (éditions du Seuil) — 19,50€

Une réflexion sur “Antoine Volodine — Les filles de Monroe (Seuil)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.