Étiquette : prose

  • Souffle #21

    Mais voilà, tout doit finir. Un jour tout est fini : les vivants meurent et les souvenirs disparaissent.

  • C’est seulement du rock’n’roll (mais j’aime ça) – #1

    Premier épisode : I get around – The Beach Boys Où il est question de Stevenson et de traumatismes de l’enfance, et comment Gérard Palaprat, contre toute attente, peut conduire à la découverte de la perfection pop. Enfant, j’avais un tourne-disque sur lequel j’écoutais des histoires lues enregistrées sur des 33T aux belles pochettes illustrées. […]

  • C’est un voyage (Projet 52 – épisode 11)

    C’est un train de banlieue. C’est un voyage dans le temps. C’est le souvenir des années depuis longtemps passées. C’est la première rencontre d’un ami sur le quai d’une gare et nous avions 14 ans. C’est l’histoire de cette amitié. C’est la ligne D du RER si souvent empruntée, les 2,3 km qui conduisent de chez […]

  • L’idée, c’était ça (Projet 52 – épisode 10)

    L’idée, c’était ça : se lever tôt pour écrire. Se faire un café, et sortir sur la terrasse, à une heure où il fait relativement frais. Sortir dehors, avec l’ordinateur sous le bras, et écrire, assis sous le mûrier. À ce moment, le soleil n’est pas encore tout à fait levé et la luminosité ne gêne […]

  • 1998 (Projet 52 – épisode 9)

    On ne peut pas la laisser là, je lui ai dit. Tu plaisantes, elle a fait. Y’a personne par ici, et personne ne remarquera rien. Et le corps, j’ai fait ? On en fait quoi, du corps ? Qu’est-ce que tu veux qu’on en fasse, elle a dit. Le corps, on le laisse dedans, pardi ! Tu es […]

  • S’asseoir dehors (Projet 52 – épisode 8)

    Il fait beau, alors aller s’asseoir dehors. S’asseoir, de préférence à l’ombre. Il y a des gens autour. Parce qu’il fait beau, tous ont eu la même idée, tous, l’envie de profiter de la chaleur et du soleil, profiter des sièges disposés là et de l’ombre des parasols. On sort son livre, qui n’est pas […]

  • Souffle #19

      Écrire, c’est voir dans les plus infimes détails la terrible gravité du monde.

  • Small talk (Projet 52 – épisode 7)

    Sortons, dit-elle. Sortons, si tu veux bien. J’ai envie de fumer. Une fois dehors, elle allume sa cigarette et tire longuement dessus. Il l’observe en silence. — Pourquoi est-ce que tu me regardes comme ça ? dit-elle. — J’ai toujours eu envie de toi, dit-il. Elle sourit. Tu as trop bu, dit-elle. Il dit : autant que […]

  • Souffle #18

    Voir s’accumuler les cumulus Entendre gronder le ciel S’imaginer ailleurs : N’importe où, oui, Mais dans tes bras

  • Souffle #17

    mon corps est meurtri et mon âme en feu je veux m’allonger et sentir sur moi la pulpe de tes doigts

  • Il y avait des ténèbres au-dessus de l’Abîme

    Se réveiller un matin et voir que tout a disparu. Se réveiller, et voir le monde tel qu’il est. C’est à lire sur nerval.fr :

  • L’envol (Projet 52 – épisode 3)

    Ils sont assis tous les deux et c’est la femme qui parle. Elle lui parle et maintenant, son ton est un ton de reproche. Il l’écoute, oui, mais ne dit rien. Il s’apprête à parler, se retient, commence de soupirer, se retient, elle le voit, le lui dit. Ok. C’est tout ce qu’il dit : […]

  • Souffle #15

    la rencontre accompagne les chemins immobiles aime le modeste souvenir de l’instant encore jeune

  • Sur le chemin de traverse, dans la lumière des phares arrière (Projet 52 – épisode 2)

    Il passe chaque jour par cette route, et chaque jour il voit le sentier qui démarre sur le bas-côté de la route. Le jour, il n’y pense presque pas, mais à la nuit tombée le chemin le fascine. C’est après un virage, et souvent il n’est pas seul, d’autres voitures le suivent et il n’a […]

  • Souffle #14

    traverse le matin du tout et rêve en silence que s’envole en paix le parfum intime du printemps

  • Souffle #13

    il y a cette nostalgie qui danse douce devant le brouillard et fait s’évanouir la flamme qui toujours visite mon triste coeur amoureux