Étiquette : nouvelles

  • Le désenchantement – recueil de 16 nouvelles noires et fantastiques

    J’ai depuis l’enfance le goût de la forme courte : la découverte des premiers contes, les récits d’Edgar Poe. Plus tard les nouvelles d’auteurs aussi différents que Nabokov, Raymond Carver ou James Salter. Cortazar, Borges. Kafka ou Henry James. Tant d’autres encore. Une littérature plus libre, toujours foisonnante. Réaliste, mystérieuse ou fantastique. Constamment ouverte, sur […]

  • Agité du bocal

    À la mi-décembre j’ai terminé un texte ayant Londres pour prétexte, un texte intime et personnel — bien plus que je ne l’aurais cru —, et c’est chaque fois pareil : lorsque s’inscrit sur l’écran le point final, à l’euphorie de l’écriture succède le vide que vient très vite remplir le doute. Alors on repart, et […]

  • Pomerac

    À vol d’oiseau, le village de Pomerac se situe à environ 25 km au nord du centre de Montpellier et à 12 km au sud-ouest de Quissac. Le territoire communal s’étend sur les pentes de la crête de Taillade (420 mètres) au nord et de la montagne du Causse à l’ouest. Les ruisseaux intermittents qui […]

  • Il y avait des ténèbres au-dessus de l’Abîme

    Se réveiller un matin et voir que tout a disparu. Se réveiller, et voir le monde tel qu’il est. C’est à lire sur nerval.fr :

  • Danae

    S’il te semble que l’apre vérité du monde ne s’affiche pas au grand jour, mais se cache dans quelque recoin obscur, qu’elle s’enfante le plus souvent dans la souffrance et la mort, tu n’en ignores pas la lumineuse volupté. N’es-tu pas sensible au crissement du gravier sous tes pas, alors que tu pousses la grille […]

  • Julia

    C’était, je crois, en février. Je me souviens qu’il faisait froid. Je m’étais installé dans l’arrière-salle d’un café pour travailler au calme. J’étais occupé à relire des notes quand ils sont entrés et se sont installés à deux tables de moi. Je levais un instant les yeux vers eux, décidé à me replonger presque aussitôt […]

  • Le compte à rebours

    Depuis combien de temps était-il assis dans son fauteuil ? Il ne pouvait plus le dire. Des heures sans doute, peut-être des jours. Il s’était assoupi à peine quelques minutes, et son livre, ce vieux compagnon, l’avait à son tour lâché, glissant de ses mains pour s’écraser au sol. Il n’avait plus la force de […]