Étiquette : carnet de voyage

  • New York City, Sunday morning

      Dimanche matin. Tout est calme. New York voudrait nous retenir. Hier encore, nous marchions sous la pluie, remontant la 9ème avenue. Les lumières de la ville se reflétaient dans les flaques et rien ne semblait devoir finir. Photo : New York, dimanche 19 août 2018 Musique : Sunday Morning, © The Velvet Underground.

  • Walkin’ the dog

    Je sens alors, pourvu que je ne me hâte, que je ne cesserai jamais d’être. Lorsque je suis tombé la première fois sur cette phrase de Rilke, dans mon empressement, j’ai sauté la négation première et j’ai lu « pourvu que je me hâte ». C’est qu’un sentiment d’urgence me poussait alors — il me pousse toujours, […]

  • Ummagumma

    Association d’idées et faux effet d’abyme, cette photo en appelle une autre, celle de la pochette du quatrième album de Pink Floyd, qui donne son titre à ce billet. Plongée verticale en eaux profondes ces temps-ci, exposition théorique aux techniques argentiques, dans l’attente du révélateur, avant le bain d’arrêt aux sels d’argent qui fixera le […]

  • Regarder passer les passantes

    Immersion profonde dans la photographie ces derniers jours, théorie et pratique. Lecture du livre de Susan Sontag Sur la photographie chez Christian Bourgois. Également lut tout récemment la Petite philosophie pratique de la prise de vue photographique de Jean-Christophe Béchet et Pauline Kasprzak, dialogue entre une philosophe et un photographe. Et découverte, hier soir, du […]

  • réflexion/réfraction

    photos : Barcelone, février 2015.

  • La noche en Barcelona

    Retour de Barcelone. Deux jours pour marcher dans la ville, chercher (en vain) à se perdre dans le Barri Gótic. Faire le vide. Déguster des tapas. Montrer Gaudi aux enfants. Faire des photos. Au détour d’une rue, la nuit, capturer l’instant furtif. Hasard objectif ? photo : Barcelone, février 2015.

  • La photo est un souvenir échoué

    La photo est un souvenir échoué, balayé par les vents contraires de ma mémoire subjective. Sept ans ont passé, je suis à Londres et je me souviens de Tokyo. Cette photo-là n’a rien à voir, et pourtant. Je ferme les yeux. Einstein on the Beach. La musique de Philip Glass, le rêve se poursuit. La […]

  • Waterloo Station (journal de bord)

    Les Basement tapes de Dylan sont ressorties ces jours-ci en version intégrale, et les bandes tournent en boucle chez moi et dans ma voiture sur le trajet du travail et retour. Fascination pour cette époque dans la vie de Dylan, période transitoire des années Woodstock (le lieu, pas le festival), de 66 à 69, grosso […]