Catégorie : voyages

  • « Francese, si ? » — Une visite à Bussana Vecchia

    Il est dangereux de ne pas correspondre à l’idée que le monde se fait de nous car il ne recule pas volontiers dans ses avis. c’est par où on lui échappe que la légende va son train. (Jean Cocteau — la difficulté d’être) La casa aperta, la maison ouverte à tous, et aux quatre vents. […]

  • Pousser la porte, prendre le large

    La grande pièce sombre est vide, sinon pour deux plantes vertes et un tapis de type persan, posés près de l’entrée. Par les fenêtres et les ailes vitrées de la porte-tambour glisse doucement à l’intérieur la lumière triste et grise du jour qui se lève à grand-peine. Deux marches, et je pousse la porte pour […]

  • Le journal de « L’appel de Londres »

    Go where we may, rest where we will,Eternal London haunts us still.Thomas Moore De passage à Londres en octobre dernier, je tombais dans une librairie sur un petit livre que je ne connaissais pas, Here is New York, d’Elwyn Brooks White. À l’origine, White doit écrire un article sur Big Apple pour le journal Holiday. […]

  • San Remo, mai 2015

    Immersion dans les eaux profondes de l’écriture ces temps-ci, travail au long court, et c’est trop tôt pour en donner des extraits ou même un aperçu. Étrange paradoxe : je suis trop pris par l’écriture pour pouvoir donner ici à lire. Du coup, je donne à voir : La vie, seulement la vie, la forme humaine […]

  • Face à la mer

    La mer, depuis ma fenêtre, me manque parfois. Elle n’est pas loin de là où je suis habituellement, la mer, mais ça n’est pas comme s’endormir bercé par ses vagues, et rien ne vaut le café du matin, quand, face à la fenêtre ouverte, l’horizon où l’eau et le ciel se mélangent, l’esprit encore endormi […]

  • Pensée pour mon père

    Le 2 mai 2015, mon père aurait eu 91 ans. À San Remo, face à la mer, je regarde l’horizon. En face, invisibles à l’œil nu, il y a ces pays qui l’ont vu grandir. On les appelait les pays du Levant. Aujourd’hui le soleil se lève sur des ruines, les hommes là-bas se déchirent, […]

  • Piccadilly sous la pluie

    Photo : Piccadilly Circus, Londres, octobre 2014

  • Coach & Horses

    Photo : Coach & Horse, Covent Garden, Londres, octobre 2014

  • Covent Garden, octobre 2014

    Photo : Boutique Dior de Covent Garden, Londres, octobre 2014

  • réflexion/réfraction

    photos : Barcelone, février 2015.

  • Welcome to the barber shop

    Ma tête ce matin, c’est Nicholson dans Shining. Je me penche vers l’évier, fais couler l’eau froide dans mes mains, l’eau glacée avec laquelle je frotte mes yeux pour me réveiller, sortir de la torpeur, le mal de crâne, l’ivresse des rêves, la nuit pas encore passée. Il faut relancer la machine, libérer les neurotransmetteurs […]

  • le long dialogue

    Le voyage à Londres est fini. L’écriture est finie, vient le temps de la décantation. Des choses s’annoncent pour demain, des idées, de belles idées à deux fois quatre mains. Après, ce sera le retour au précédent projet, le retour dans l’arène du Grand Jeu. Le Grand Jeu, je le sens qui occupe déjà les […]

  • Portobello ReCollection

    There’s a brick wall in Nottin Hill near Portobello market that I would rather look at for hours than go to Madame Tussaud’s and it’s totally free and full of history Joe Strummer La photo des Rolling Stones de l’album Out of our heads est prise en 1965 par Gered Mankowitz à St James, devant […]

  • Carnaby Street

    C’était en 1978 ou 1979. Le vendredi après-midi, le professeur de sports nous emmenait du collège boulevard des Batignolles jusqu’à la porte Dorée, courir autour du lac Daumesnil. Nous étions quelques-uns à nous laisser distancer par le groupe alors que nous allions en rang rejoindre la station Rome, et sitôt la tête du troupeau disparue […]

  • Seuls au monde

    St Paul’s, Covent Garden – Londres, octobre 2014

  • La photo est un souvenir échoué

    La photo est un souvenir échoué, balayé par les vents contraires de ma mémoire subjective. Sept ans ont passé, je suis à Londres et je me souviens de Tokyo. Cette photo-là n’a rien à voir, et pourtant. Je ferme les yeux. Einstein on the Beach. La musique de Philip Glass, le rêve se poursuit. La […]