élégie de rien

ici repose

Au matin du dernier jour au moment de partir pour mon plus long voyage quand mon cœur trop lourd finira par lâcher je veux une dernière fois réchauffer mes vieux os à la chaleur d’un feu. Pas de prêtre : flammes de l’enfer ou non, le bien, le mal, ma vie et ce que j’en ai fait, la messe est déjà dite. Que l’on me joue Blue Moon, ou une fanfare ou ce que vous voudrez, mais pour finir s’il vous plait quelques notes de musique ; et mes amis, si d’aventure il s’avère qu’il m’en reste, qu’ils aillent ensuite jeter mes cendres aux quatre vents, qu’ainsi on me laisse partir, rejoindre mes démons, mes fantômes et mes rêves, rejoindre mes souvenirs et disparaître enfin, il sera plus que temps.

Une photo par jour : 312 – mars 2014

Licence Creative Commons

Requiescat in pace

Je disposais de peu de temps aujourd’hui pour faire des photos, et je suis simplement descendu jusqu’au cimetière  de mon village, misant sur la belle lumière de cette fin d’après-midi. C’est un petit village et un vieux cimetière, et les pierres parlent parfois… Rien de scabreux là-dedans, plutôt un appel à la méditation, sinon à la foi.

———————————-

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 France.