Un ami de 30 ans

Un ami de 30 ans et plus. Je ne peux pas dire qu’on s’était perdu de vue, mais enfin, on ne se parlait plus. On se croisait parfois, on s’observait sans rien dire. Au dernier déménagement, je m’en souviens, j’avais passé mes bras autour de lui, je l’avais soulevé et serré contre moi, et je lui avais promis qu’on referait bientôt des virées ensemble. Rien que nous deux. Comme au bon vieux temps.

Et puis rien. Le temps passe. On oublie.

Mais après le confinement, j’ai eu envie de le retrouver. Il était dans un sale état. Je l’ai emmené faire un check up. Le bilan nous a rassurés. Trois jours plus tard, j’allais le rechercher, il était en pleine forme.

Aujourd’hui, nous sommes repartis en virée. Nous deux sur les routes, comme avant, mon vélo et moi.

Dimanche matin

Le confinement est terminé, mais j’ai gardé l’habitude d’aller très tôt le dimanche matin jusqu’à la boulangerie du village encore désert. L’occasion de prendre quelques photos avec le smartphone sur le chemin du retour.

(je sais, ce sont un peu toujours les mêmes !)

Andy’s TV

My idea of a good picture is one that’s in focus and of a famous person. — Andy Warhol


Photo : Andy on TV. Tate Modern, Londres, 11 mars 2020. Plus sur l’exposition Andy Warhol at Tate Modern ici.

Le jour d’avant

Aujourd’hui, dernier jour du confinement. Quelques notes photographiques et sonores relevées avec mon smartphone en revenant de la boulangerie ce matin.

Ligne de fuite

Londres, Tate Modern — 10 mars 2020

Par-delà les murs

À ce qu’on raconte, la vie se poursuivait quand même, par-delà les murs de la cité fermée.

Londres, mars 2020

Apple. Computer.

Une pomme. Un ordinateur. Un appareil photo. Pardon 🙂