Une idole préhumaine trouvée dans le désert (épisode 5)

Partant d’une idée notée par Lovecraft dans son Commonplace book et jamais développée par lui, je me suis plu à imaginer ce que la découverte d’une idole préhumaine pourrait avoir comme conséquences sur notre civilisation.
Un feuilleton en huit parties qui vous accompagnera jusqu’aux premières heures du nouvel an, à raison d’un épisode par jour.


Nous savions ainsi, grâce à des travaux publiés dans les années 2010 dans la très sérieuse revue Physical Review Letters, que le Big Bang avait généré au moins deux univers, et non un seul. Plus étrange encore, si deux univers il y avait, chacun poursuivrait sa route dans le temps, mais à rebours l’un de l’autre. Nous marchions inexorablement vers l’avenir, notre monde parallèle avançait lui aussi : vers le passé !
On croyait communément jusqu’alors que le sens indiqué par la flèche du temps était contrôlé par l’entropie toujours plus forte de l’univers. Le désordre croissant de notre cosmos, de moins en moins prévisible, nous condamnait à aller continuellement dans la même direction, vers un futur incertain.
Mais si c’était la gravité, et non l’entropie, qui décidait du chemin à parcourir que nous désignait la flèche du temps ?
De l’explosion du Big Bang seraient nés deux ensembles presque identiques, projetés dans l’espace infini, et qui par la force de la gravité se repoussaient chacun dans une direction temporelle opposée et parfaitement symétrique.
Dans cet autre monde, les hommes marchaient vers leurs origines en se souvenant de leur avenir, qui était notre lointain passé ; au-dessus d’eux, les étoiles brillaient toujours, mais n’émettaient pas de lumière : elles l’aspiraient. L’idole, peut-être, provenait de cet autre univers, déposée ici à la suite d’un télescopage entre nos deux terres.
Seulement, il fallut bientôt se rendre à l’évidence : si certains éléments accréditaient l’hypothèse de la collision entre des mondes parallèles, personne ne trouva la fréquence pour communiquer avec eux. Surtout, un autre problème de taille se présenta : l’hiver nucléaire recouvrait peu à peu la surface de la Terre.

(la suite… demain !)

Sommaire :
épisode 1
épisode 2
épisode 3
épisode 4
épisode 5
épisode 6
épisode 7
coda


Le Commonplace book de Lovecraft, en version bilingue et intégrale, est publié chez Tiers Livre Éditeur.

8 réflexions sur “Une idole préhumaine trouvée dans le désert (épisode 5)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s