Une idole préhumaine trouvée dans le désert (épisode 1)

Partant d’une idée notée par Lovecraft dans son Commonplace book et jamais développée par lui, je me suis plu à imaginer ce que la découverte d’une idole préhumaine pourrait avoir comme conséquences sur notre civilisation.
Un feuilleton en huit parties qui vous accompagnera jusqu’aux premières heures du nouvel an, à raison d’un épisode par jour.


« Pre-human idol found in desert »

La nouvelle, annoncée le 25 décembre peu avant l’aube, et reprise par les journaux du monde entier, avait occupé toutes les discussions et tous les débats, occultant les guerres et les fêtes de Noël. On savait que Neandertal avait légué par métissage à Sapiens environ 4 % de son ADN, le sens du religieux en même temps que la propension à la dépression, mais « préhumain » signifiait que cela remontait encore plus loin dans l’histoire, plus loin qu’Homo antecessor, notre lointain ancêtre anthropophage, entre 1,2 et 0,7 million d’années avant notre ère ; plus loin encore qu’Homo ergaster, l’homme artisan, 1,9 et 1,3 million d’années avant notre âge. On pense, sans certitude, qu’Australopithecus garhi, le prédécesseur de la lignée homo, il y a 2,6 millions d’années, utilisa des pierres taillées comme outil de découpe. Mais qu’il sculpte de ses mains une idole ? C’était tout simplement impossible.
28,6 cm de haut, taillée dans du tuf basaltique, la figurine a été découverte à la frontière israélo-syrienne il y a de cela plusieurs mois, mais l’importance de l’objet a semble-t-il justifié qu’on la garde secrète jusqu’à aujourd’hui. La représentation est figurative, mais elle n’est pas proprement animale et elle est assurément non humaine. La forme semble surgir du néant. Non seulement elle ne propose rien de connu, mais surtout rien que nous pouvons comprendre. Les plus grands scientifiques, les spécialistes du monde entier se sont penchés dessus, nous dit-on, sans réussir à en percer le mystère : ce que représente cette statuette reste inexplicable pour l’esprit humain. Certains ont émis l’hypothèse qu’elle figurait un gardien, posté à la porte entre les mondes.
Une réunion secrète s’est tenue au siège de l’ONU pour savoir quoi faire de la découverte, et il a été décidé que, dans le contexte géopolitique actuel, il était plus sage de ne rien révéler. Un tweet malheureux du président américain, qui s’est aussitôt, mais en vain, rétracté, a pourtant fait fuiter l’information, et il a été jugé nécessaire par le conseil de sécurité des Nations Unies de jouer désormais cartes sur table.


Sommaire :
épisode 1
épisode 2
épisode 3
épisode 4
épisode 5
épisode 6
épisode 7
coda


Le Commonplace book de Lovecraft, en version bilingue et intégrale, est publié chez Tiers Livre Éditeur.

9 réflexions sur “Une idole préhumaine trouvée dans le désert (épisode 1)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s